MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération de Haute-Garonne

Fédération de Haute-Garonne

Un an d’action dans la casse du service public

 
 
 
 

Après un an de municipalité de droite, l’heure est au bilan.

Appliquant la stratégie du choc pour justifier ses mesures d’austérité, M. Moudenc prétexte une situation financière catastrophique qu’il aurait découverte. On a du mal à y croire alors que le compte administratif de la ville pour 2013 a un excédent de 18 millions d'euros et que la baisse des dotations était déjà connue. De plus, M Moudenc en tant qu'élu municipal, avait accès et participait à la mise en place des budgets. Enfin, alors que la baisse des dotations est de 12 millions pour la ville, Moudenc augmentent les impôts de 30 millions, bien plus que la baisse des recettes.

 

S’appuyant sur l’urgence, meilleure façon de faire passer tout et n’importe quoi, Moudenc s’attaque aux Toulousains :

>Renoncement à l’engagement de ne pas monter les impôts : ils augmentent jusqu’à 15 % !

>Baisse générale des budgets des associations

>Attaques contre la culture toulousaine (annulation de la programmation de la fête de la musique, annulation de festival, non accompagnement d’acteurs culturels comme la dynamo)

>Projets coûteux et inefficaces comme la mise en place de caméras de sécurité, la 2e rocade…

>Suppression de la gratuité de la cantine pour les familles les  plus démunies

>Diminution du taux d’encadrement dans les CLAE et augmentation des tarifs

>Fermeture de services publics comme les piscines municipales

>Attaque des syndicalistes en les mettant dehors de la bourse du travail

>Remise en cause à prévoir du tarif jeunes Tisséo à 10 euros et à plus long terme de la privatisation de Tisséo

 

Voilà le bilan d’un an d’action pour la casse des services publics et d’attaque des Toulousains !

 

Un an d’action dans la casse du service public