MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération de Haute-Garonne

Fédération de Haute-Garonne

Lettre ouverte au Président de Tisséo et adjoint en charge des transports à la mairie de Toulouse

 
 

le 24 août 2015

 
 

Objet : Lettre ouverte à Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo et adjoint en charge des transports à la mairie de Toulouse

Nous avons appris il y a quelques semaines les réflexions en cours concernant l’évolution des tarifs payés par les usagers de Tisséo et notamment les projets concernant le tarif Jeunes.

Une augmentation du Tarif jeunes serait une grave erreur pour la ville de Toulouse, une erreur qui toucherait tous les jeunes et à laquelle nous nous opposerons fermement.

Le conquis social du tarif jeune à 10 euros, mis en place en 2008 par l’adjoint communiste aux transports Bernard Marquié, a permis une augmentation très importante du nombre d’abonnés ainsi qu'une baisse significative de la fraude, limitant ainsi les pertes de recettes. Une ré-augmentation de ce tarif entraînera mécaniquement une baisse du nombre d’abonnés et une hausse de la fraude.

Ce tarif, qui concerne tous les jeunes, permet aux collégiens, lycéens, étudiants, jeunes travailleurs de Toulouse de se déplacer au quotidien sur leurs lieux de formation et de travail, au moindre coût et de manière écologique, sans encombrer les axes de circulation déjà saturés de Toulouse et de son aire urbaine.

Que nous soyons en formation, jeunes travailleurs ou en recherche d'emploi, nous subissons de plus en plus les contrats précaires, l’interim, les stages sous payés et le chômage de masse, quand l’âge moyen d’obtention d’un CDI est de 28,5 ans. Ce tarif est une véritable solution pour les jeunes qui luttent tous les jours pour s'en sortir financièrement.

Nous ne sommes pas par principe opposés à la tarification sociale qui semble dans vos projets. Cependant, nous nous opposons à ce qu'elle serve de cache misère, masquant une hausse généralisée des tarifs pour tous et mettant en danger le financement à long terme de ce service public.

Nous avons donc lancé une pétition sur Internet qui prend de l’ampleur pour alerter la jeunesse de la possibilité d’une remise en cause du tarif jeune Tisséo. Deux semaines seulement après son lancement, nous avons déjà plus de 500 signatures et ce n'est que le début.

Le tarif Jeune est emblématique de la ville de Toulouse, ville la moins chère de France concernant les transports pour les jeunes. Doit-on s’aligner sur les tarifs plus élevés pratiqués ailleurs ? Non ! Ce tarif fait partie intégrante de l’attractivité de Toulouse pour les jeunes, il est l'une des raisons qui donnent envie de s’installer, d’étudier et de travailler dans notre ville. Les jeunes y sont très attachés.

Nous sommes prêts à lancer une grande mobilisation de la jeunesse pour refuser une augmentation des tarifs Tisséo.

Nous demandons à être reçu par la mairie pour exprimer les attentes de la jeunesse et exprimer nos points de vue concernant ce tarif jeunes Tisséo

Cordialement,

Les jeunes communistes de Haute Garonne