MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération de Haute-Garonne

Fédération de Haute-Garonne

Commémoration du 1er acte de Resistance à Toulouse

 
 
 
 

Les Jeunes Communistes de Haute-Garonne t'invitent à commémorer le premier acte de résistance à Toulouse, un lâché de tracts sur le cortège de Pétain. Rendez-vous ce mardi 5 novembre au 13 rue Alsace-Lorraine, devant la plaque commémorative de l’événement, puis à à la mairie de Toulouse.

 

C'était il y a 76 ans, la France capitulait devant les nazis et le maréchal Pétain appelait à la collaboration. Le régime de Vichy, Pétain en tête, passait dans toute la zone "libre" et organisait des défilés pour expliquer aux français qu'il fallait soutenir Hitler et ses soldats.

 

C'était il y a 76 ans, le 5 novembre 1940. Le premier acte de résistance à Toulouse. Huit jeunes communistes, âgés de 18 à 20 ans, ont fait pleuvoir des tracts sur le cortège de Pétain rue Alsace-Lorraine. "La jeunesse de France ne veut pas du maréchal félon" pouvait on lire sur cet appel à la résistance.

 

C'était il y a 76 ans et comme des milliers d'autres résistants, ils ont connu les camps, la torture, voir la mort. Beaucoup étaient des étrangers, et pourtant ils ont tous donné sans hésiter leur jeunesse, leurs espoirs, leur vie pour la France.

 

 

C'était il y a 76 ans. Il ne reste plus beaucoup de témoins et pourtant comment oublier ? Alors qu'aujourd'hui les médias "banalisent" et "dédiabolisent" l'extrême droite et notamment le Front National, nous Jeunes Communistes réaffirmons nos valeurs internationalistes et donc de lutte contre le fascisme, le racisme et la xénophobie.

 

C'était il y a 76 ans et pourtant aujourd'hui à l'Assemblée Nationale se pavoise une "Maréchal", nommée ainsi en l'honneur de Pétain. Ces bourgeois qui se disent défenseurs de la France, à l'instar des collabos, et qui comme eux n'hésitent pas à recourir à la violence et au meurtre si on s'oppose à leurs idées, même si on est français. Car ils ont beau dire qu'ils sont "anti-système" ou "la seule alternative possible", aujourd'hui encore le facisme tue.

 

 

05 nov15:00

Commémoration du 1er acte de Resistance à Toulouse