MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération de Haute-Garonne

Fédération de Haute-Garonne

Analyse des élections du 11/09 aux Etats Unis

 
 
 
 

Les états-uniens étaient appelés à choisir entre la peste et le choléra. Le résultat ne peut donc pas nous satisfaire. Pour autant, nous refusons de crier avec les loups.


L'élection du sinistre Trump n'est pas liée à une fascisation du peuple mais bien d'un rejet fort des logiques libérales actuelles. Plus qu'une victoire de Trump, il s'agit d'une défaite de Clinton et ce qu'elle représente : une candidate aux ordres de Wall Street, assoiffée de guerres impérialistes. Cette élection ne s'est donc pas jouée sur des questions identitaires mais bien sur des questions économiques et sociales. Paradoxalement, c'est un milliardaire qui a su incarner ce rejet. Le soutiens des principaux journaux et patrons du pays en faveur de Clinton ne laisse pas de doutes. Ceux-ci n'ont rien à faire des positions réactionnaires de Trump mais se sont inquiétés d'un candidat qui remettait en cause les traités de libre-échange, la domination des grands médias, la politique étrangère des USA.


Face a l'absence d'une véritable alternative progressiste qu'aurait pu incarner Sanders, le résultat était inévitable. Le taux d’abstention record (54,2 % de participation) témoigne de l'absence d'un candidat capable de rassembler le peuple états-unien.


Les véritables responsables ne sont donc pas des sois disant électeurs racistes mais bel et bien des défenseurs de l'ordre néo-libéral actuel qui ne produit que misère et exploitation, et permet l'ascension de personnages comme Trump.
 

Pour plus d'information, nous vous conseillons les articles :

Les 7 propositions de Donald Trump que les grands médias nous cachent

Des primaires, que reste-t-il ? Bernie Sanders et un espoir

Elections Américaines : L'absention en hausse par rapport aux années Obama

 

 

Analyse des élections du 11/09 aux Etats Unis